Vers de terre

Les vers de terre sont de véritables ingénieurs du sol, et se divisent en plusieurs grandes catégories : épigés, endogés et anéciques.

Quel intérêt pour la vigne ?

Les vers de terre ont un grand rôle dans la structure du sol et sa composition.

Les épigés fractionnent la matière organique en surface, que les anéciques brassent en faisant « l’ascenseur » entre la surface et le sol. Les endogés structurent le sol par leurs galeries en profondeur.

Comment les reconnaître ?

Les épigés sont des petits vers en surface, ce sont les « vers à compost ». Les endogés sont plus grands, environ 10-20cm adultes, et sont pâles voire transparents. Les anéciques peuvent être plus grands (voire atteindre plusieurs dizaines de cm) et sont caractérisés par un gradient de couleur, la tête étant la plus foncée.

A quelle période agissent-ils ?

Les vers de terre sont actifs dans les périodes humides, c’est-à-dire au printemps et à l’automne. Lorsque le sol est trop froid ou trop sec, les vers de terre n’ont plus d’activité.

Où vivent-ils ?

Les vers « épigés » vivent en surface, les endogés en profondeur, et les anéciques sur ces deux milieux.

Comment les préserver ? Comment les faire venir ?

Certain produits, comme le cuivre en particulier ou les désherbants, ont une influence négative sur les populations. Les vers de terre sont aussi sensibles au travail du sol. Ils sont en revanche très présents sous les haies et les bandes enherbées.

Estimation de présence

La moyenne en vigne est de 20 vers pour 1m2

Galerie

Besoin d'informations ?