Auxiliaires

Les auxiliaires des cultures sont les êtres vivants qui favorisent et permettent le développement des cultures. Ils font parti de la biodiversité fonctionnelle qui permet à différents niveaux de rendre des services : régulation des ravageurs, pollinisation, fertilité des sols…
Différents protocoles d’observations peuvent être mis en place afin d’évaluer le niveau de présence à la fois des auxiliaires et des ravageurs. Dans un écosystème cultivé, différents aménagements ou pratiques agroécologiques peuvent permettre de favoriser ou maintenir les populations d’auxiliaires.

 

Régulation des ravageurs

Quelquefois visibles, mais le plus souvent discrètes, ces “petites bêtes” jouent un rôle important dans la régulation des ennemis de la vigne. Les acariens prédateurs ou “typhlodromes” sont les plus connus pour leur forte activité contre les acariens phytophages (nuisibles). Toutefois, les nombreux travaux réalisés ces dernières années montrent qu’il ne faut surtout pas négliger les insectes et araignées qui peuvent s’avérer également très intéressants.

Plus visibles de part leur taille, différents vertébrés (oiseaux, chauves-souris, reptiles ou amphibiens…) interagissent et peuvent être de précieux compagnons à préserver.

Ces différents auxiliaires agissent de différentes manières :

  • Les prédateurs se nourrissent directement de leur proie (acariens, insectes…) à différents stades (œuf, larve, adulte). On distingue des prédateurs généralistes, souvent les plus connus (coccinelles, chrysopes), d’autres spécialistes, parfois plus discrets mais non moins efficaces !
  • Les parasitoïdes pondent un œuf à l’intérieur des ravageurs (au stade œuf, larve ou nymphe…) pour assurer leur descendance. Chaque ponte provoque la mort d’un seul hôte.

Acariens

Acariens prédateurs

Régulation des ravageursAcariens

Ce sont des prédateurs qui vivent dans le vignoble, efficaces même lorsque ses proies sont en faible densité. Plusieurs familles sont présentes comme les Tunaxidae, les Thrombidiidae et les Anystidae. Mais les plus connus et présents sont les typhlodromes, dont l’espèce Kampimodromus aberrans se retrouve particulièrement dans la région méditerranéenne.

Plus d'informations

Insectes

Les insectes sont nos amis, il faut les aimer aussi, même les punaises, forficules, vers luisants ou les syrphes qui viennent rejoindre les rangs des autres insectes auxiliaires parfois mieux connus des agriculteurs comme les coccinelles, chrysopes, carabes, staphylins ou les guêpes parasitoïdes.

Carabes 

Régulation des ravageursInsectes

Bien qu’ailés, les carabes appartiennent à l’ordre des coléoptères. 80% des adultes et 90% des larves sont des prédateurs reconnus. Majoritairement terrestres, ils sont plutôt généralistes et parfois spécialistes.

Plus d'informations

Chrysopes

Régulation des ravageursInsectes

Ce sont des insectes de l’ordre des Névroptères, volants dans leur forme adulte. On trouve également dans cet ordre les hémérobes, très semblables aux chrysopes, et les conioptérygides. Ce sont des prédateurs généralistes bien présents dans les vignes.

Plus d'informations

Coccinelles

Régulation des ravageursInsectes

Beaucoup d’espèces fréquentent les vignobles dont celle “à 7 points”. Larves et adultes sont des prédateurs reconnus de longue date, ce qui leur a valu une bonne réputation et le surnom de « bête à bon dieu ».

Plus d'informations

Forficules

Régulation des ravageursInsectes

Les forficules ou perce-oreilles ont la réputation de s’attaquer aux végétaux, mais cela ne concerne en réalité que les végétaux prêts à se décomposer. Ils sont polyphages et peuvent s’attaquer à une variété de petits ravageurs ou de fruits matures lorsque ceux-ci sont déjà endommagés. Cependant, en trop grand nombre dans les grappes ils pourraient…

Plus d'informations

Parasitoïdes

Régulation des ravageursInsectes

D’autres auxiliaires ne consomment pas les ennemis de la vigne, mais contribuent à réguler leur population, parfois de manière impressionnante. A la différence des parasites, les parasitoïdes ne passent pas leur vie entière aux dépends de leur hôte, les adultes ont une forme libre et les parasitoïdes peuvent causer la mort de leur hôte ou…

Plus d'informations

Punaises

Régulation des ravageursInsectes

Les punaises sont hétéroptères et elles font donc partie des insectes piqueurs suceurs. Certaines sont phytophage, prédatrices, ou ont un régime alimentaire mixte. Parmi les punaises, plusieurs familles sont souvent évoquées comme auxiliaires contre divers insectes. Il s’agit des anthocorides, des mirides, des nabides et des réduves (nommées d’après leur famille).

Plus d'informations

Syrphes 

Régulation des ravageursInsectes

Les syrphes appartiennent à l’ordre des diptères. Il y a des centaines d’espèces présentes localement. Leurs larves sont considérées à juste titre comme prédateurs de pucerons, mais certaines espèces spécialistes peuvent aussi consommer des larves d’autres insectes, des déchets ou des bulbes de fleurs.

Plus d'informations

Aracnides

Araignées

Régulation des ravageursAracnides

Les araignées sont des prédatrices généralistes et sont très présentes dans les vignes. Elles sont exclusivement carnivores et ne se nourrissent que de proies vivantes. Plusieurs familles peuvent être observées, qui adoptent des stratégies différentes pour chasser leurs proies : chasse à courre, chasse à l’affut ou utilisation de toiles variées.

Plus d'informations

Opilions

Aracnides

Les opilions ou « faucheux » sont des prédateurs avérés dans les vignes, ils sont semblables aux araignées mais n’en sont pas à strictement parler. Il est cependant important de les prendre en compte.

Plus d'informations

Vertébrés

Amphibiens 

Régulation des ravageursVertébrés

Les amphibiens sont dotés pattes et affectionnent particulièrement les milieux aquatiques nécessaire pour leur reproduction. Parmi les principales espèces présentes, il y a les grenouilles, crapauds, rainettes, ainsi que les tritons et salamandres.

Plus d'informations

Chauves-souris

Régulation des ravageursVertébrés

Les chiroptères, appelés communément chauves-souris, sont des mammifères nocturnes discrets, très mobiles puisqu’elles peuvent chasser jusqu’à 20 km de leur lieu de repos. Elles sont généralement considéréescomme des auxiliaires, mais on ne peut pas encore l’affirmer pour la viticulture. Ce potentiel est aujourd’hui à l’étude. Elles sont généralement considérées comme desauxiliaires, mais on ne peut…

Plus d'informations

Passereaux

Régulation des ravageursVertébrés

Souvent présents dans les haies, aux abords des champs, les passereaux sont connus ou reconnus au son de leurs chants mélodieux. De plus, ils sont de grands prédateurs d’insectes à la bonne saison.

Plus d'informations

Reptiles 

Régulation des ravageursVertébrés

Les reptiles sont des animaux rampants à sang-froid, ce qui les caractérise. Ils regroupent les serpents et les lézards qui sont tous deux carnivores. Les serpents vont privilégier les micro-mammifères (rongeurs), oiseaux et quelques invertébrés en fonction des techniques de chasse privilégiées par chaque espèce. Les lézards sont eux insectivores.

Plus d'informations

Fertilité des sols

Cloportes

Fertilité des sols

Les cloportes sont des crustacés (et non des insectes), qui apprécient l’humidité et l’obscurité. Malgré leur mauvaise réputation, ce sont des animaux bien utiles !

Plus d'informations

Vers de terre

Fertilité des sols

Les vers de terre sont de véritables ingénieurs du sol, et se divisent en plusieurs grandes catégories : épigés, endogés et anéciques.

Plus d'informations

Pollinisation

Abeilles solitaires

Pollinisation

L’abeille domestique n’est qu’une espèce parmi des centaines d’autres. Ainsi, ce groupe est très divers par la taille, ses couleurs et le type de fleurs prospectées. Les abeilles sauvages ou « solitaires » sont d’excellentes pollinisatrices, réputées plus efficaces que les abeilles domestiques.

Plus d'informations